à propos

"Pierre Antoine, chanteur de son époque, bercé par l'âme de grands anciens, vit depuis trois décennies une relation musicale intense avec son piano. De ce corps à cordes frappées naissent des chansons aux textes puissants qui rendent compte du monde et de notre existence à travers une écriture dense, précise, portée par des compositions très souvent tornadesques ou enjouées.
De sa voix chaude et sincère il les interprète avec passion et générosité, habité par l'énergie d'un Bécaud, un grain de folie hérité de Trenet, quelques accents Breliens ou la sensibilité d'un Leprest au cours d'un tour de chants qui interpelle notre réflexion, notre humour et nos colères." 

La petite histoire

1983  

Naissance

1989 

A six ans, le solfège l’oriente rapidement vers la pratique du Piano, de la Batterie et du Chant.

1995 

C’est à 12 ans qu’il écrit et compose ses premières chansons.
Au collège, les premiers pas dans le théâtre avec Charles Guiseppi et Domenico Boasso. 
dans « Les contes de Gripari » et « L’amour des Trois Oranges » de Carlo Gozzi.


1997 

à 14 ans, il intègre l’école d’art dramatique de Janine Berdin (Ancienne directrice du CNS d’Art dramatique de Lyon).
S’en suit un parcours de rencontres théâtrales exceptionnelles avec des professeurs reconnus: Philippe Clément (Le Théâtre de l’Iris), Sarkis Tcheumlekdjian (Cie Premier Acte), Thierry Buenafuente (Cie le Nombril du monde), Philippe Fagnot (Cie Scèn-Attitudes), Gilles Chavassieux (Théâtre des ateliers), Françoise Lervy et Patrice Kahlhoven (L’acteur Enjeux), Philippe Saïd (Ligue d’improvisation Lyonnaise), Philippe Mangenot (Théâtres de l’Entre-deux)… 


2002
Vient la professionnalisation avec Gilles Chavassieux dans « Si l’été revenait » d’Arthur Adamov, qu’il jouera sur deux saisons au Théâtre des Ateliers et sur la scène nationale d’Annecy. .
Patrice Kahlhoven le mettra en scène ensuite dans « Haute Surveillance » de Jean Genet. 
Il interviendra également dans les Lectures Européennes du Théâtre des Ateliers et soutiendra des élèves de l’option théâtre du Lycée St Exupéry dans la pièce « KIDS » de Fabrice Melquiot, mise en scène par Philippe Mangenot.

Pierre Antoine veut mettre en scène. Avec 15 comédiens de l’Acteur Enjeux, il travaille sur « Les Brèves de Comptoir » de Jean-Marie Gourio et Jean-Michel Ribes et présente le spectacle au sein de l’école puis d’une grande brasserie Lyonnaise « Côté Palais ». 


Il rencontrera bientôt Ulrich Marcotte, un artiste pluridisciplinaire talentueux avec qui il chantera dans les rues du vieux Lyon puis sur les scènes associatives du moment. Il renoue ainsi avec sa création musicale et construit un répertoire de chanson solide interprété avec théâtralité.

2004

 il présente ses chansons pour la première fois au Théâtre des Clochards Célestes à Lyon, soutenu par le musicien et comédien Alain Pierre. Une formation piano-voix solo que Pierre Antoine affinera durant les années qui suivent en chantant dans les piano-bars de Lyon.

2008

 il obtient le prix du jury lors du tremplin de la salle «A Thou Bout d’Chant», s'en suivra un co-plateau avec François Corbier et par la suite avec d’autres camarades de la chanson comme Noah Lagoutte, Frédéric Bobin, Nico*, Evelyne Gallet, Karine Zarka, Lily Luca, Sèbe, Bob Solo, Carmen Maria Vega.


La même année, il rencontre le luthier et contrebassiste Nicolas Leley avec qui il présentera un nouveau répertoire dans une formation Piano-contrebasse et Guitare-contrebasse. Ensemble, ils participent aux tremplins «Poètes vos chansons» et «Cordes aux Voix» où ils reçoivent les distinctions du public et du jury (La Rue Kétanou).

2010 

Participation au Grand 8 Franco-Québécois organisé par Jean-Claude Marchet (Les Bains Douches de Lignères) et Luc Sotiras (Le Train Théâtre de Portes-lès-Valence), en partenariat avec les Régions Centre et Rhône-Alpes. 
Pierre Antoine entreprend ce voyage aux côtés de Bastien Lucas, Myriam Kastner et Anael Miller. Ils rencontreront à Montréal Geneviève Morissette, Isabelle Dupont, Andreanne A Malette et Raphael Freynet.
Sous la direction artistique de François Guy et Gaëtan Essiambre ils présentent un récital de leurs compositions sur la scène québécoise : le Lion d’Or (Montréal), à Waterloo ainsi qu'à Petite Vallée, en Gaspésie s'en suit une résidence en France à St Julien Molin Molette sous la direction de Fred Radix (Le siffleur).  Train Théâtre de Porte-lès-Valence puis dans la salle A Thou Bout d’Chant (Lyon)

2011 

Pierre Antoine devient membre de la SACEM.

Suite au Grand 8, Pierre Antoine forme un duo avec Anael Miller avec qui il enregistre un EP « Profil Bas ».

Ils s’entourent ainsi de Christian Pillemy et Christophe Marozzi pour enregistrer un album duo 12 titres :

« A la santé du pire » 

 

2014
Ce projet duo se produira quelques temps dans des formules de première partie ou de co-plateau avec des artistes comme Melissmell, Liz Cherhal, Alcaz…

2016 

Pierre Antoine participe à la composition du dernier album d’Anael Miller « Passant par-là » aux côtés de Christian Pillemy et Nicolas Canavaggia. 

2017 

c’est le retour à une forme solo qu’il souhaite privilégier. Il s’isole pour écrire un nouveau répertoire.

2018

il s’installe dans le Tarn et propose son nouveau spectacle aux acteurs culturels de la région.

2019 

il joue ce tour de chant sur différentes scènes de la région:  "le Bijou" (Toulouse), le Festival "Barjac m'en chante", le Festival "Chantons sous les toits", "Le Fort" (Montauban), "La Grange et l'étable" (Mirandol), "La Crouzié" (Tanus) etc...

et envisage de sortir son premier album solo.

 

2020 Tournée et enregistrement de l'album.
Il reçoit le prix des Lycéens sur la scène du Bijou pour les "Coups d'pousse" du Festival Détours de Chant à Toulouse.
Grâce à un financement participatif du public, il enregistre et réalise seul son tout premier album solo "Brouillon" qui voit le jour le 11 décembre 2020.